JOËLLE MEUNIER expose …

Dans le cadre de Chambres avec vues 2018
Parcours d’artistes (Namur)


JOËLLE MEUNIER expose

        • Du 3/3/2018 jusqu’au 28/3
          à la Galerie du Beffroi 
          13 rue du beffroi à Namur
          (fermé le lundi – autres jours de 11 à 18 heures sauf le dimanche de 12 à 18h)

      • Mais également les week-ends
        des 17 / 18 mars et 24 / 25 mars
        à « L’estaminet du bistro Belgo belge « 
        rue St Joseph 20 à Namur
        où Joëlle sera ravie de vous y rencontrer à ces dates, de 11 à 18 heures.

La Maison du Livre de St Gilles – Un édito à relire

Périodique trimestriel  ‘Debout les Mots’ n° 53 (avril 2014)

Edito

Aux urnes les gars réveillez-vous,
Il va falloir gueuler un coup,
Aux urnes les filles, allons, debout !
Demain on refait l’monde …

Blague et mauvaises rimes mises à part, chers amis, chers amies, nous sommes nombreux à craindre le pire pour les temps qui viennent. De tous côtés, on sonne l’alarme, la solidarité se détricote, les soins de santé comme les pensions se privatisent, on persécute les chômeurs (car tout le monde sait que l’emploi court les rue depuis que le Gouvernement en a créés par centaines de milliers), on cherche, on fabrique et on trouve des boucs émissaires parmi les plus vulnérables, et la culture, Aaah la culture… ça se cote en Bourse, ça ?

Soyons clair : ce 25 mai, il est urgent de voter pour l’Humain, contre le Profit à tout prix. Il est fondamental de savoir, et de répéter haut et fort, qu’il n’y a pas de fatalité à la misère, à la faim, à la soif, à l’ignorance et au dérèglement climatique. Que si la famine règne, en Afrique, en Asie, c’est parce que dans les sociétés beaucoup plus  civilisées , des hommes et des femmes très affairés spéculent impunément sur le prix du blé et des matières premières et s’enrichissent de la rareté organisée. Tant que nous l’accepterons, l’appât du gain prendra le pas sur le droit de tous à vivre dans la dignité.

Si nous ne nous mobilisons pas, ou pas mieux, un jour, pour que nos enfants aient accès aux soins, à la nourriture et à la considération, il nous faudra prendre d’assaut les grillages de Pairi Daiza et demander asile dans l’enclos des pandas.

Joëlle BAUMERDER
Directrice de la Maison du Livre asbl
Rue de Rome, 28 – 1060 Saint-Gilles
http://www.lamaisondulivre.be

Texte reproduit avec l’autorisation de l’auteur