Page d'accueil

CENTRES FERMES

28/03/2002

COMMUNIQUE DE PRESSE
de l'association "Les Amisde Wilchar - De Vrienden van Wilchar"

En temps qu'ancien prisonnier du fort de Breendonck, Wilchar a vécu les heures les plus sombres de l'occupation nazie. Il ne peut admettre que des emprisonnements arbitraires puissent encore avoir lieu en Belgique. Le rejet du racisme et de la xénophobie a suscité la résistance contre l'occupant pendant la seconde guerre mondiale.

Il justifie aujourd'hui que l'on refuse aujourd'hui toutes les formes d'emprisonnement préventif que subissent les demandeurs d'asile. L'Association des amis de Wilchar souhaite donc s'associer aux réactions de tous ceux qui considèrent que l'existence de centres fermés en Belgique est à la fois indigne d'un pays démocratique et contraire à l'esprit des lois belges.