VW Forest en deuil !

Lettre ouverte à
A l’attention de la direction de D’IETEREN Auto Volkswagen Import
Rue du Mail, 50
1050 – Bruxelles

Beersel, le 8 décembre 2006

Monsieur le Directeur,
J’accuse réception de votre lettre du 22 novembre dernier par laquelle vous me faites part de votre émotion suscitée par la décision de Volkswagen AG au sujet de l’usine de Forest.
Cette dernière m’aurait d’autant été plus agréable si elle m’avait fait part de vos hypothétiques interventions auprès de la firme Allemande pour empêcher cette délocalisation de la production de la Golf et des suites que, vous-même, mais d’abord les travailleurs de Forest, alliez nécessairement subir.
Je suis indigné de voir, encore à l’heure actuelle, cette société réclamer encore plus de « cadeaux » en récompense des licenciements planifiés, sous peine d’alourdir encore la blessure sociale qu’elle-même a provoqué.
En fait, c’est la collectivité belge toute entière qui va devoir payer pour cette décision ;
Qui va payer les allocations de chômage pour les pertes d’emplois directes mais aussi indirectes ?
Ceci en n’évoquant même pas les nombreux cadeaux faits précédemment par l’Etat (vous et moi) pour la construction et la modernisation de l’usine de Forest et de l’ « Automotive-Park »
Il est temps (et je m’y engage) de réclamer à nos politiques de ne plus se plier aux exigences des multinationales, de réclamer la restitution des aides et subsides précédemment accordés mais aussi de trouver des solutions les obligeant à respecter le marché local de l’emploi. Je pense, entre autres
et par exemple, à des taxations sur les produits précédemment produits sur place et délocalisés, à une taxation sur base de la distance entre le lieu de production et le lieu de vente … imaginez avec moi !
Le Groupe Volkswagen à déclaré sa volonté de maintenir le site de Forest, affirmez-vous ? Oui mais vous taisez les conditions et restrictions qu’il y impose ;
Vous rappelez que la distribution de la marque est assurée par des entreprises belges et indépendantes ; si ces entreprises sont réellement indépendantes, pourquoi ne pas marquer cette indépendance en vendant d’autres produits ?
A ce jour, je suis encore propriétaire de deux véhicules de la marque (Polo et Audi 80) Au total, j’en ai acquis neuf à titre personnel et ai suscité l’achat de nombreux autres à titre professionnels. J’ai toujours été satisfait par le service « D’Ieteren » mais regrette qu’aujourd’hui ce service fasse partie
des « oeufs cassés » par le Groupe Volkswagen. Je vous informe qu’il entre dans mes intentions d’attendre l’année 2009 et d’évaluer la situation à Forest, avant de procéder au remplacement d’un de mes véhicules.
Comme vous, je suis soucieux de voir les chances qui seront données au succès du site de Forest.
Denis MEUNIER

Lettre originale en PDF  VW-Forest